Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" ... eues autrefois en lisant les Vies des anciens solitaires de la Thébaïde. Il me vint en pensée de passer le reste de mes jours dans ces forêts, où la Providence m'avoit conduit, pour y vaquer uniquement à l'affaire de mon salut, loin de tout... "
Écrites de l'Amérique - Page 240
de Jesuits, Jesuits. Letters from missions - 1835
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lettres edifiantes et curieuses: ecrite des missions etrangères, Volume 13

Jesuits. Letters from missions - 1718 - 482 pages
...foliraire eft moins expofëe aux dangers de fe perdre , elle ne laifle pas d'avoir lès périls , lorfqu'on s'y engage contre les ordres de la Providence. J'errois depuis un mois dans cette vafte folitude , lorfqu'enfin je me trouvai fur le bord d'une aflèz grande riviére, d'où je découvrois...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lettres edifiantes et curieuses: ecrites des missions etrangéres, Volume 8

Jesuits. Letters from missions - 1781 - 450 pages
...falut, loin de tout commerce avec les hommes. Mais comme je n'étois pas le maître de ma deftinée , & que les ordres du Seigneur m'étoient certainement marqués par ceux de mes fupérieurs , je rejettai cette penfée comme une illufion , perfuadé que fi la vie folitaire eft...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lettres édifiantes et curieuses: Mémoires d'Amérique

Jesuits - 1810 - 358 pages
...hommes. Mais comme je n'étais pas le maître de ma destinée, et que les ordres du Seigneuf m'étaient certainement marqués par ceux de mes Supérieurs,...lorsqu'on s'y engage contre les ordres de la Providence.. J'errais depuis un mois dans cette vaste solitude , lorsqu'enfin je me trouvai sur- le bord d'une assez...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Génie du Christianisme: ou Beautés de la religion chrétienne, Volume 4

François-René vicomte de Chateaubriand - 1816 - 540 pages
...uniquement à l'ailàire de mon salut, loin de tout commerce avec les hommes; mais, comme je n'étois pas le maître de ma destinée , et que les ordres du Seigneur m'étoient certainement marques par ceux de mes supérieurs, je rejetai cette pensée comme une illusion (i). » Les Indiens...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Airs of Palestine: A Poem

John Pierpont - 1817 - 78 pages
...hommes ; mais comme je n'étais pas le maître de ma destinée, et que lea ordres du Seigneur m'étaient certainement marqués par ceux de mes supérieurs, je rejetai cette pensée comme une illusion. " Les Indiens que l'on rencontrait dans ces retraites, ne leur ressemblaient que par le cSté affreux....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Airs of Palestine: A Poem

John Pierpont - 1817 - 74 pages
...uniquement à l'affaire de mon salut, loin de tout commerce avec les hommes ; mais comme je n'ètais pas le maître de ma destinée, et que les ordres du Seigneur m'étaient certainment marqués par ceux de mes supérieurs, je rejetai cette pensée comme une illusion."...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires d'Amérique

Jesuits. Letters from missions - 1819 - 554 pages
...uniquement à l'affaire de mon salut , loin de tout commerce avec les hommes. Mais comme je n'étois pas le maître de ma destinée , et que les ordres...J'errois depuis un mois dans cette vaste solitude , lorsqu'enfin je me trouvai sur le bord d'une asseaj grande rivière, d'où je découvris une plaine...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires d'Amérique

1819 - 548 pages
...uniquement à l'affaire de mon salut , loin de tout commerce avec les hommes. Mais comme je n'étois pas le maître de ma destinée , et que les ordres du Seigneur m'étoieut certainement marqués par ceux de mes supérieurs, je rejetai cette pensée comme une illusion...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Œuvres complètes de m. le vicomte de Chateaubriand: Génie du christianisme

François-René vicomte de Chateaubriand - 1827 - 418 pages
...uniquement à l'affaire de mon salut, loin de tout commerce avec les hommes; mais, comme je n'étois pas le maître de ma destinée, et que les ordres...supérieurs, je rejetai cette pensée comme une illusion 1 . » Les Indiens que l'on rencontroit dans ces retraites ne leur ressembloient que par le côté...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Oeuvres complètes, Volume 14

François-René vicomte de Chateaubriand - 1827 - 416 pages
...uniquement à l'affaire de mon salut, loin de tout commerce avec les hommes; mais, comme je n'étois pas le maître de ma destinée, et que les ordres...supérieurs , je rejetai cette pensée comme une illusion 1. » Les Indiens que l'on rencontroit dans ces retraites ne leur ressembloient que par le côté affreux....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger l'ePub
  5. Télécharger le PDF